Apprendre l'articulation ou travailler l'imagination. L'impro, l'exercice que j'appréhendais le plus et puis une fois que j'ai réussi à lâcher prise, le bonheur total. Former un rythme avec d'autres, faire une équipe.
Un de mes plus beaux souvenirs....
Être là immobile sur un rectangle imaginaire me concentrant sur ce que j'allais devenir et soudain sentir quelqu'un s'agripper à moi, j'étais devenue un arbre pour une amie qui se prenait pour un singe. Bien sûr l'arbre a vacillé de surprise :)
Entendre le cri de l'autre et pouvoir y répondre, c'est magique parce que c'est cette énergie là que l'on veut faire passer à ce moment précis et pas une autre !!!

L'exercice que je préférais....
La poupée !! Être juste un corps vide qui ne prend vie que sous les mains de l'autre. Avoir confiance en l'autre et se laisser aller. Pouvoir alors ne faire qu'un avec son propre corps et ses émotions.

Monter sur les planches. Endosser une personne un peu trop folle ou un peu trop sage ou... ou...
Jouer à être ou ne pas être. Pouvoir faire rejaillir des émotions enfouies au fond de soi même et puis se découvrir ou se redécouvrir. Pouvoir se dépasser encore et encore. Répéter sans cesse devant le miroir le matin ou dans sa voiture ou bien pendant une pause au boulot.
Le maquillage et l'habillage, ultime moment de détente ou de concentration avant de jouer.
Le stress juste avant de se lancer sur scène et puis cet état grisant de jouer et de se laisser prendre au jeu !!!
Entendre les spectateurs réagir différemment....

Et puis vient le moment où la lumière s'éteint, la salle se vide, le spectacle est terminé et l'on doit repartir souvent la tête dans les nuages avec ce personnage qui nous a collé tant à la peau à force d'avoir cherché qui, il était.

J'aime le théâtre. Vivement que l'on reprenne !!!!